Comment faire un massage cardiaque ?

0
586
faire massage cardiaque

Les secouristes ne le diront jamais assez, un simple massage cardiaque pourrait sauver de nombreuses vies avant leur arrivée. Quand on sait que près d’un million de personnes meurent d’arrêt cardiaque chaque année, le geste en vaut la chandelle. Cependant, il faudrait déjà savoir l’exécuter pour tenter de sauver une vie. Si vous êtes intéressé par l’apprentissage de ce geste qui sauve, lisez cet article.

Massage cardiaque : qu’est-ce que c’est réellement ?

Le massage cardiaque est en fait un geste de premier secours appelé moins fréquemment « compression thoracique ». Il consiste à exercer une certaine pression sur le cœur d’un individu, souffrant éventuellement d’un arrêt cardiaque, grâce à un pompage rythmé des mains sur son thorax. Il peut être combiné à du bouche-à-bouche (insufflations) dans l’optique d’une réanimation cardio-pulmonaire.

L’objectif principal de ce geste est de ranimer puis de ramener à la normale la circulation sanguine et respiratoire d’une victime.

Quand est-ce qu’il faut faire un massage cardiaque ?

Lorsqu’une personne est atteinte d’arrêt cardiaque, il faut impérativement lui faire un massage cardiaque en attendant l’arrivée des secours. C’est le premier geste à appliquer dans cette situation, car il est salvateur.

Il est donc important de connaître les signes d’un individu faisant un arrêt cardiaque, afin de ne pas le confondre avec d’autres maux, et de se faire former à la technique du massage cardiaque.

Comment réaliser le massage cardiaque ?

L’exercice du massage cardiaque respecte une certaine chronologie qu’il convient de suivre à la lettre afin de le réussir. Mais avant de commencer, certaines dispositions sont nécessaires à prendre :

  • L’appel des secours ;
  • L’enregistrement de l’heure de début du massage ;
  • S’assurer du bon emplacement de la victime ;
  • S’assurer de la bonne position du sauveteur.

Les dispositions préliminaires avant le massage

Lorsque vous remarquez qu’une personne est en pleine crise cardiaque, la première des choses à faire avant de commencer à pratiquer le massage, c’est d’appeler les secours.

Après avoir prévenu les secours, il est aussi important de noter l’heure de début du massage. Cette notification est très importante pour les urgentistes. Cela leur permet d’évaluer le temps écoulé depuis le début du malaise de la victime, puis le temps global de réanimation.

Assurez-vous ensuite que la victime soit sur une surface dure. Pour faire le massage de manière optimale, il est préférable de la poser à plat dos au sol.

Le sauveteur quant à lui doit être positionné au-dessus du point d’appui, les bras tendus pour pouvoir pomper efficacement vers le bas. Enfin, c’est le segment de sa main rattaché au poignet (le talon de la main) qui doit permettre d’exercer la pression sur le milieu de la poitrine.

Si vous avez fait tout ça, place maintenant au massage.

Le massage cardiaque proprement dit

Comme nous l’avons mentionné un peu plus haut, le massage cardiaque est un exercice à exécuter dans le bon ordre. Ainsi vous devez :

  • Vous mettre à genoux à côté de la victime ;
  • Le mettre torse nu en ôtant ses vêtements ;
  • Poser vos mains l’une sur l’autre au centre de son thorax ;
  • Tendre vos bras de manière rigide et positionner vos épaules au-dessus de la victime ;
  • Presser verticalement le milieu de la face antérieure du thorax de façon à l’enfoncer de 5 à 6 cm avec le poids de votre corps et pas uniquement avec vos bras et vos mains ;
  • Laisser le thorax reprendre sa forme initiale après chaque pression. Cette phase devrait permettre au corps de recevoir du sang. La pression et la décontraction doivent être de même durée ;
  • Effectuez deux compressions chaque seconde jusqu’à ce que les urgentistes arrivent.

Le bouche-à-bouche

Nous l’avons dit au préalable, la compression thoracique est associée aussi à la technique du bouche-à-bouche encore appelé « insufflations » dans le cadre d’une réanimation cardio-pulmonaire.

Cependant, le bouche-à-bouche ne peut être fait par n’importe qui à cause de son exigence en précision. Seules les personnes formées à cet effet sont habilitées à le faire afin de ne pas mettre la vie de la victime en péril.

Si par contre vous êtes formé aux insufflations, vous devrez alors insuffler deux bouchées d’air à la victime chaque 30 pressions.

Pour mieux réussir les insufflations :

  • Placez la tête de la victime vers l’arrière ;
  • Relevez un peu son menton ;
  • Mettez une main sur son front puis serrez ses narines ;
  • Mettez entièrement votre bouche sur la sienne ;
  • Insuffler lui de l’air jusqu’à ce que sa poitrine se soulève et ;
  • Faites pareil une seconde fois.

Attention : Si pour raison de vomissements ou de répulsions les bouche-à-bouche ne peuvent pas continuer, n’arrêtez guère le massage cardiaque jusqu’à l’arrivée des secours.

Quand arrêter le massage cardiaque ?

Le but principal du massage cardiaque est la réanimation de la victime et le retour à la normale de la circulation sanguine et respiratoire. Ainsi, durant le massage vous devrez prendre le pouls de la victime à chaque fois pour vérifier si son cœur redémarre ou pas. Si son pouls devient bien perceptible, vous pouvez donc arrêter la compression thoracique et assister la victime jusqu’à la venue des secours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici