Cancer du côlon : les symptômes !

0
910
cancer du côlon symptômes

Redoutable tueur, le cancer du côlon est très fréquent en France. Touchant homme et femme le plus souvent après 50 ans, ce destructeur silencieux peut néanmoins être vite repéré et diagnostiqué. Voici comment savoir si vous souffrez d’un cancer du côlon.

Présence répétitive du sang dans les selles

cancer du côlonL’un des symptômes les plus connus du cancer du côlon est la présence à répétition de sang dans les selles. Pendant vos besoins, vous remarquez à chaque fois du sang dans vos excréments. Ce phénomène est encore appelé « rectorragie ». Ne perdez pas de temps dès lors que cela devient répétitif. En effet, plus vous commencerez tôt le traitement, plus vos chances de guérison sont élevées. Consulter un médecin, se faire dépister et suivre rigoureusement le traitement si vous êtes positif au test est la démarche la plus sûre et la plus pertinente à suivre.

Toutefois, il est important de savoir que souvent les pertes de sang paraissent invisibles. Il s’agit peut-être d’une carence en fer. Celle-ci constitue également un symptôme du cancer du côlon. La prendre à la légère serait une erreur grave, voire fatale. Éviter de s’automédicamenter et suivre de facto un examen médical, voilà ce qu’il faut.

Une fatigue inexpliquée et permanente

Bon nombre de personnes, bien que n’ayant effectué aucune activité sportive intense, se sentent régulièrement très fatiguées, leurs muscles paraissent toujours très faibles. Par conséquent, ils passent toutes leurs journées au lit à ne rien faire. Bien que la fatigue intense et permanente soit le symptôme de bien d’autres pathologies, elle se révèle très fréquente chez les patients souffrant du cancer de côlon. Le meilleur réflexe à avoir alors dans ce genre de situation est de prendre contact avec son médecin, histoire d’être situé.

Perte considérable de poids

Pas de régime alimentaire, une bonne alimentation, aucun problème ni trouble psychologique… Et pourtant une énorme perte de poids se fait remarquer. En plus, vous constatez l’emprise des deux symptômes cités ci-dessus (la présence de sang dans vos selles et une fatigue physique permanente), cela pourrait aussi bien être le signe d’un début de cancer du côlon.

Une crise hémorroïdaire

Les hémorroïdes sont des veines situées au niveau du rectum et de l’anus. Ces veines permettent l’ouverture du rectum lors de la défécation. En déféquant, ces veines peuvent subir une inflammation et leur contraction peut engendrer des saignements peu abondants et rouges vifs remarquables dans les selles. Il s’agit d’une crise hémorroïdaire. Ces saignements peuvent provenir du colon. Ce dernier est probablement attaqué par le cancer. La grossesse, la constipation, la surcharge pondérale, la sédentarité, l’absence d’activité physique et une alimentation trop riche en épices peuvent causer une crise hémorroïdaire. L’inflammation de ces hémorroïdes suivies de saignement nécessite donc de faire appel à un médecin.

Constipation permanente

Déféquer devient très souvent difficile et douloureux, car les selles sont dures et en de petits volumes. Ceci est souvent dû à certains facteurs ou habitudes :

  • Le manque d’exercices physiques ;
  • La prise de certains médicaments tels que les anxiolytiques, les antidépresseurs, les antidiarrhéiques, les anticholinergiques, le calcium ;
  • Le refus volontaire d’aller à la selle.

La constipation peut donc donner lieu à des fissures, des abcès au niveau de l’anus, des hémorroïdes et même le cancer du côlon.

À lire aussi : Constipation enfant : que faire ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici